Coupes rases dans la forêt départementale

Un plan de coupes commencé en 2016

Début 2016 ONF Val d'Oise annonçait un plan de coupes dans la forêt départementale de l'Hautil. Les riverains du hameau verront arriver les coupes rases début 2021.  C'est un crève-coeur de voir abattre tous ces arbres surtout qu'on nous annonce qu'une partie de la forêt est atteinte de la maladie de l'encre touchant les châtaigniers.

Les premières coupes rases eurent lieu en 2016 conformément au plan de gestion décrit ci-dessous. Certes, pour certaines parcelles il y avait urgence (arbres malades, dangereux), pour d'autres il fallait faire entrer le soleil pour les "arbres d'avenir", ONF nous avait affirmé, lors du Comité annuel de 2017, que sur chaque parcelle on gardait au minimum 10 % "d'ilots de vieillissement" : arbres servant aux oiseaux, larves, coléoptères...

C'est néanmoins un véritable choc de voir disparaître des parcelles entières. La forêt de l'Hautil est une forêt péri-urbaine et son rôle social est majeur. C'est de plus un des rares réservoir de biodiversité qui nous entoure avec ses milieux variés : mares, zones humides, prairies, boisements, îlots de vieillissement…

Un cadre pour la gestion de la forêt

Gérée par le Département du Val d’Oise, la forêt départementale de l’Hautil bénéficie d’un aménagement forestier, document de gestion durable de la forêt, établi par l’O.N.F pour la période de 2011-2030. Celui-ci prévoit différents types de coupes nécessaires sur certaines parcelles situées sur les communes de Boisemont et de Jouy-le-Moutier. Une forêt gérée durablement est une forêt régulièrement sécurisée et éclaircie par l’amélioration ou la régénération de ses peuplements. Par la récolte des arbres adultes ou concurrents, le forestier favorise l’apport de lumière et d’espace nécessaires au développement des arbres d’avenir. Il assure donc les meilleures conditions de croissance et favorise le mélange des essences et des classes d’âge pour la biodiversité.

Quels seront les impacts des travaux

Parmi les désagréments occasionnés, on peut notamment citer : 

  • la perturbation du paysage par des coupes d'arbres importantes
  • le passage d’engins lourds au sein de la forêt (bruit, usage de la forêt limité sur certains secteurs, formation d'ornières sur les chemins ou dans les parcelles…). Chaque exploitant forestier signe un contrat avec l'Office lors de la vente des bois. La remise en état des chemins et donc prévue après l’exploitation. 
Ces travaux modifieront certaines activités récréatives sur la forêt départementale de l’Hautil (promenade, vélo, cheval…) et impacteront momentanément le paysage. Pour la sécurité de tous, une parcelle en chantier est interdite au public (des panneaux posés en bordure de parcelle informeront les promeneurs).

Comment vont se dérouler les coupes

On distingue 3 types de coupes sur la forêt départementale de l’Hautil : 

  1. les coupes de sécurisation au bord des routes et des allées forestières pour l’accueil du public
  2. les coupes d'amélioration correspondent à des éclaircies (coupe d’un arbre sur trois, par exemple), elles ne sont donc pas très impactantes pour le paysage car le caractère forestier des parcelles est maintenu
  3. les coupes de régénération correspondent à des coupes rases qui impactent davantage le paysage forestier dans la mesure ou l'ensemble des arbres de la parcelle est coupé. Sur la forêt départementale de l’Hautil, les parcelles en régénération sont cependant de taille réduite et il a été demandé à l'O.N.F. de travailler minutieusement sur l'aspect paysager de ces coupes